www.spcmv.ca
 
SPCMV
SPCMV
Création de comités
 
40e anniversaire du SPCMV
Seriez-vous intéressés à faire partie du comité qui s'occupera des activités pour souligner le 40e anniversaire de notre syndicat ?  Il s'agira de travailler au contenu d'un bulletin spécial, et de planifier une fête. Donnez votre nom à Fanny Theurialt-Cloutier ou à Michel Haworth. Ensemble nous trouverons un moment pour se rencontrer et travailler à ce dossier.
 
Comité communications
Avez-vous des idées de sujets d'intérêt pour notre communauté et qui pourraient faire l'objet d'articles à inclure dans notre bulletin d'information syndicale (BIS) ?  Aimeriez-vous faire partie du comité qui prépare le BIS et toute autre forme de communication pour nos membres ?  Donnez votre nom à Michel Haworth.  Ensemble nous trouverons un moment pour se rencontrer et travailler à ce dossier.
 

L'opération « dérangement 21 » continue !
Fanny Theurillat-Cloutier
pour l'exécutif du SPCMV
 
Bonjour collègues,
 
Un mot pour vous informer de l'état des négociations entre la FNEEQ et le Conseil du Trésor relativement à notre rangement dans l'échelle salariale. Lors du regroupement cégep des 19 et 20 septembre, nos représentants nous ont indiqué que les actions menées par la FNEEQ dans le cadre de l'opération « Dérangement 21 » avaient amené le Conseil du Trésor à « se dire prêt à poursuivre l'exercice de relativité salariale en ayant en tête le rangement 22 ». Un représentant du MERST ayant une connaissance de la tâche enseignante au niveau collégial s'est joint aux négociateurs du Conseil du trésor, qui reconnaîtrait maintenant que les enseignant-e-s des cégeps s'adressent à une « clientèle » (sic) ayant ses besoins propres, que le niveau de complexité de la tâche est en soi plus élevé qu'au niveau primaire/secondaire (ex.: préparation des contenus des cours) et que les responsabilités de nature collective font partie intégrante de notre tâche.
 
Ceci étant, le Conseil du trésor n'a pas encore formellement reconsidéré son dépôt initial d'un rangement 21. Selon le mandat que nous avions reçu de l'assemblée générale, nous avons proposé...

Lire la suite




Manifestation, samedi après-midi, contre la hausse des tarifs d'électricité d'Hydro-Québec 
RCQC  |  Par La Presse Canadienne
Publication: 28/09/2013 07:30 EDT

MONTRÉAL - Environ un millier de personnes ont manifesté, samedi après-midi à Montréal, pour dénoncer la hausse des tarifs d'électricité d'Hydro-Québec, l'installation de compteurs intelligents par la société d'État, et les politiques d'austérité du gouvernement Marois.

La manifestation était organisée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, qui rassemble 85 groupes issus des mouvements populaire, communautaire, syndical, féministe et étudiant.
Hydro-Québec a demandé une hausse moyenne des tarifs d'électricité pour sa clientèle résidentielle de 5,8 pour cent dès le 1er avril 2014.
 
Colère contre la hausse des tarifs d'électricité
28 septembre

Près d'un millier de manifestants ont marché dans les rues de Montréal, samedi, pour dénoncer la hausse des tarifs d'électricité d'Hydro-Québec et les politiques d'austérité du gouvernement Marois.

Après un défilé sans incident sur la rue Sainte-Catherine puis devant le siège social d'Hydro-Québec, le cortège s'est déplacé vers les bureaux de Québecor, où ils ont surpris Pierre-Karl Péladeau, président du conseil d'administration d'Hydro-Québec et ancien président et chef de la direction de Québecor, quittant les lieux à bord d'un véhicule. Les manifestants, dont l'objectif était également de décrier le manque de collaboration des grandes entreprises à l'effort fiscal, ont alors adressé leurs slogans à M. Péladeau.

La manifestation était organisée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, qui rassemble 85 groupes issus des mouvements populaire, communautaire, syndical, féministe et étudiant.