Bulletin d’information – 3 mai.

Manifestation du 27 avril

Une dizaine de profs ( et plusieurs autres probablement dispersé-e-s dans la foule de plusieurs milliers de personnes…) de Marie-Victorin se sont joint-e-s au contingent de la FNEEQ, samedi le 27 avril, pour manifester contre le saccage de l’assurance-emploi par le gouvernement ( ou la dictature…?)  Harper.

Le lien vers notre page facebook pour voir les photos de Charles Lemieux.

Un lien vers un article du Devoir

 

Conflit étudiant 2012

Montréal, le 29 avril 2013. La Ligue des droits et libertés, l’Association des juristes progressistes et l’Association pour une solidarité syndicale étudiante publient aujourd’hui le rapport Répression, discrimination et grève étudiante: analyse et témoignages. Il s’agit du premier rapport sur la grève étudiante basé sur des témoignages de victimes et témoins de violations de droits.

Le rapport est basé sur l’analyse de 384 témoignages, dont la majorité reçue suite à l’appel aux témoignages lancé en juillet 2012. « L’objectif du projet était de dresser un portrait plus complet de l’ampleur de la répression policière, judiciaire et politique, de documenter les événements et de les analyser sous l’angle du respect des droits et libertés de la personne, explique Émilie Breton-Côté du Comité légal de l’ASSÉ. C’est une démarche très importante pour la mémoire collective ».

Rapport complet

Résumé 

 

Règlement P-6

Contester le règlement P-6 après le vote municipal : Petit mode d’emploi

Malgré la mobilisation importante des dernières semaines et les déclarations communes de plus de 70 groupes communautaires, le conseil municipal de Montréal a voté de maintenir le règlement P-6, à 34 contre 26. Quelle est la prochaine étape ?

Presse toi à gauche

 

Une manifestation de parents inquiets dispersée en vertu du règlement P-6

3 mai

Un rassemblement citoyen pour sensibiliser les automobilistes à la sécurité des enfants fréquentant l’école Saint-Pierre-Claver, située à l’angle de deux grandes artères du Plateau-Mont-Royal, a fini en queue de poisson jeudi matin, alors que des policiers sont intervenus pour le disperser « en vertu du nouveau règlement ». Alors que les parents présents ont compris qu’on leur disait que leur attroupement était illégal en vertu de P-6, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) allègue que les manifestants, qui traversaient la rue avec des pancartes à l’intersection lorsque le feu était vert, ont plutôt été invités à aller sur le terrain de l’école pour plus de sécurité.

Le Devoir